Vous êtes attendus et accueillis par des Beaufortains

Ancrage

La présence de la famille Frison sur le versant ensoleillé du Beaufortain ne date pas d’hier. Le patronyme y est apparu en 1674. Descendant d’une grande lignée, Frédéric Frison est comme un arbre: enraciné.

Menuisier-charpentier et manager d’entreprise, ce travailleur du bois aux mains d’or construit et rénove en son Pays. Un Beaufortain qui lui coule dans les veines, qui irrigue un enthousiasme permanent pour la rude beauté de sa montagne.

Chalet Frison en Beaufortain. Frédéric et Carole Frison devant le chalet Frison

Carole et Frédéric Frison vous ouvriront les portes de leur Beaufortain. Une photo prise en fin de journée printanière. En contrebas, à gauche, le bourg de Beaufort-sur-Doron et, à droite, le chalet Frison.

Position GPS

N 45° 43 660′ E 006° 34 522′

my_location

carte Google maps

Latitude 45.728102 Longitude 6.576209

Altitude du chalet

985 m

Distances des pistes de ski

Arêches-Beaufort (entrée) 8,3 km
Télésiège du Grand Mont (station d’Arêches-Beaufort) 9,4 km
Hauteluce-Les Contamines 9,1 km
Hauteluce-Les Saisies (entrée) 12,2 km
Télésiège Le Chozal (station des Saisies par Hauteluce) 6,9 km

directions_bike

Autres distances

Sentiers de randonnée à proximité
Cyclotourisme à proximité
Tennis 4 km Piscine 3,5 km
Pêche 4 km Equitation 5 km
Commerces 3,5 km Restaurants 4 km
Gare SNCF 25 km

Agrandissez, réduisez, partez en “street view”… Jouez avec cette carte Google maps pour vous faire une idée de l’environnement du chalet Frison.

Il n’y manque qu’un élément : le chalet Frison lui-même. Hé oui ! Le satellite Google n’est pas encore passé au-dessus de la construction depuis qu’elle existe… Le marqueur rouge indique le domicile des propriétaires situé à moins de 100 mètres de cette location de vacances, elle-même implantée sud-sud ouest, sous la route d’accès. Souhaitons que le satellite ne tombe pas en panne avant son prochain passage !…

Rendez-vous au chalet 131, route des Prés 73270 – Beaufort-sur-Doron. C’est là que vous êtes attendu(e)s !

Le lac de Roselend

Le lac de barrage de Roselend photographié depuis la pointe du Rocher du Vent (2 329 m) que l’on peut rejoindre en utilisant une via ferrata. En contrebas (haut de la photo), les flancs et les vallées du Beaufortain avec, sur son plateau, le village du Bersend. À droite, le lac de barrage de La Gittaz.

Les travaux de construction du barrage de Roselend commencent en 1955. La mise en eau, en 1960, entraîne l’engloutissement de Roselend, village d’alpage dont il tire son nom (Roseland étant lui-même probablement issu du nom d’un ancien propriétaire : Rozelindus, attesté au Xe siècle).

Après l’épisode de Tignes et du barrage du Chevril, les habitants de la vallée ne tentent pas alors de s’opposer aux travaux, mais cherchent plutôt à négocier au mieux. Les travaux sont achevés en 1962 et sont marqués par la construction de la nouvelle chapelle de Roselend située à proximité du site du barrage.

La retenue d’eau de Roselend a une capacité de 187 millions de m3. (source Wikipédia)

Voir des photos du lac de Roselend et de son environnement

Le Beaufortain et le fromage de Beaufort se savourent avec élan ou à petite vitesse

Pour nous contacter et/ou concrétiser votre réservation
Menu
error: Content is protected !!